IMG_0106

Taxer les CDD ou comment relancer le travail au noir

Les saisonniers que j’embauche sont des étudiants ou des personnes qui galèrent à trouver un emploi fixe. Ce sont les mêmes chaque année jusqu’à ce qu’ils aient fini leur étude ou trouvé un emploi stable. Pourquoi nous punir de les soutenir ? En saison touristique en Hôtellerie de plein air, nous avons besoin des CDD pour le surcroît de travail pendant 1 à 2 mois. Le surcoût nous obligera à répartir les heures sur les CDI temps partiel annualisé. Ca ne sera plus la peine de se prendre la tête à faire des CDD : pas de papiers administratifs, pas de personnel supplémentaire à former ; il nous restera « JUSTE » des clients mécontents du manque de service habituel, le personnel à l’année mécontent à cause du stress et de la fatigue accumulés … et dans quelques années la fermeture de l’établissement et de nouveaux chômeurs. C’est pour quand la refonte du code du travail, qu’on puisse enfin travailler en paix avec nos salariés ?!